Saint-Orens en Lavedan

Le site des Amis du Prieuré de Saint-Orens en Lavedan

 

Le site en images, travaux en 2010, fouilles archéologiques SESV, lithographie de Sarazin de Belmont, bénitier à Ortiac

 

l'abbaye de Saint-Orens en Lavedan vue du ciel, © Jean Guyot

Le prieuré de Saint-Orens en Lavedan est un des plus anciens monastères du département des Hautes-Pyrénées, au cœur de la vallée d’Argelès, dans le Parc National des Pyrénées. 

Il a été fondé aux alentours du IXe siècle, près de l’ermitage d’Orens, un ermite pyrénéen vivant  dans les années 400 de notre ère. Cet ermite fut plus tard  consacré evêque de la ville d’Auch.

L'église, seul vestige debout avec une fontaine et les reste d'une chapelle du XVIIe siècle, date des XIe et XIIe siècles. Des fouilles archéologiques ont révélé l’ensemble monastique, actuellement enseveli sous la végétation : le cloître, le cimetière, des bâtiments d'habitation. 

le site est accessible à pied à partir du hameau d'Ortiac. Construit à 900 m d'altitude sur un replat rocheux à l'ombre de l'Arrioutou, il surplombe le torrent d'Isaby à quelques centaines de mètres en contrebas.

 

Actualité de l'association

Saint-Orens en Lavedan nécessite un entretien régulier et un réaménagement de certaines de ses parties, afin de donner au site une meilleure lisibilité. Cette année, nous projetons de réparer le mur de la fontaine, au sud-ouest du site, et de reprendre sur 2 mètres la voûte de la chapelle attenante. Celle-ci date du XVIIe siècle.   

 

 

SAINT-ORENS EN IMAGES


Lithographie Sarrazin de Belmont 1833

SAINT-ORENS DEPUIS LES PREMIÈRES IMAGES CONNUES (1833) À NOS JOURS

Dessin de l'église de Saint-Orens,19e siècle

 

 

 

 

 

 

 

1833, lithographie de Joséphine Sarrazin de Belmont.                                          

Dessin de l'église, le chevet est à gauche. Le

clocher-pignon aux 4 arches est encore visible. 19e siècle.

photo de la nef, vue d'en haut

 

 

 

Vue de la nef au cours des fouilles. les dalles sont aujourd'hui enterrées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le chevet de Saint-Orens aujourd'huiCi-dessous, chevet avant 1913, à droite, chevet en 2011.

 

Photo du chevet au début du 20e siècle